Articles - 1993 - Camps d'ados de l'Eglise Apostolique de Belgique



Plus d’infos

Jean-Luc JOTTERAND
Rue de l'Avedelle, 93
7190 Ecaussinnes
GSM : +32 (0) 473 52 96 00
Messagerie : ados@camps-eab.be

Articles

1993 - St Hubert (La Diglette)

Lieu : LA DIGLETTE
Dates : du 30 juin au 11 juillet 1993

Thème : «Cap sur la vie»
Animateurs : Eric et Michelle M, Geneviève DL, John J, Dominique DP, Sabrina S, Rico C, Christian H, Micaël P, Moïse O
Faits Marquants :

Remerciements des moniteurs et des «bronzitrices» à tous les ados pour les témoignages, les anecdotes, souvenir's and co. que vous avez envoyés. Tous n'ont pas pu être repris dans ce premier numéro, au risque de devoir publier une édition spéciale, mais peut-être aurez-vous « la joie» de vous lire dans un prochain numéro. Merci aussi pour votre participation mais surtout pour votre présence à tous. Au plaisir de vous revoir l'année prochaine. Ado'stoïquement vôtre : Jean-Luc et Sabrina

CAP SUR LA VIE
Une grande excitation montait en moi alors que l'heure du départ approchait. Nous devions embarquer sur le bateau du camp d'ados le 30 juin à 17 heures précises.
Enfin, le moment tant attendu arriva, nous étions à peu près une cinquantaine à bord. Le personnel de cuisine, les membres d'équipages, le commandant de bord et les passagers, tout le monde était là. Nous mimes le «Cap sur la vie» et la grande aventure commença. La première journée se déroula sans embûches. Le temps se montrait clément et notre embarcation glissait paisiblement sur l'océan de la vie. Il nous fallut nous mettre d'accord sur les buts du voyage sans trop tarder. Ensemble, nous avons décidé de partir pour la vie éternelle. Pour cela, il nous fallait savoir avec exactitude quelle était notre position. A ce moment du voyage, nous avons compris que nous étions des pécheurs et que l'accès à ce pays appelé «vie éternelle» ne nous était pas permis puisqu'il fallait être saint pour y entrer.

Le lendemain, la bonne nouvelle nous arriva. Un capitaine expérimenté nous proposait de monter à bord. Il disait que lui pouvait nous faire entrer dans ce pays car il en avait payé les droits d'entrée pour toujours, il suffisait de le laisser diriger le bateau et de lui demander pardon pour la mauvaise vie vécue jusque là. Ce fut une grande joie et une grande paix d'accueillir ce capitaine, nommé Jésus-Christ. Dès qu'il eut pris le bateau en main, il nous enseigna l'itinéraire à suivre pour arriver au port, cela fut beaucoup plus facile. Les difficultés étaient toujours là mais il nous aidait à les surmonter. Un jour, nous avons été pris dans la tempête et les vents contraires, il nous fallut toute l'expérience de notre bon capitaine pour nous en sortir.

Successivement, nous avons rencontré la tempête du mensonge, du vol, de la tromperie, des mauvaises relations puis nous avons été sournoisement emportés par les courants du découragement et de l'orgueil. Merci Jésus de nous avoir tirés de ce mauvais pas. Alors que nous faisions route vers la vie éternelle et que nous avions pris énormément de retard sur l'horaire, il s'est avéré évident que nous avions embarqué trop de bagages. Nous avons donc fait un tri et avons jeté les bagages inutiles à la bonne marche du navire. Ce ne fut pas facile mais nous comprîmes que cela était indispensable. Nous étions proches de notre but lorsque des risques de mutinerie commencèrent à alarmer le capitaine. Il nous expliqua la nécessité de vivre dans l'unité et l'amour les uns avec les autres. C'était indispensable pour la réussite de notre projet. Nous devions être soumis à notre capitaine ainsi qu'à l'équipage nommé par lui. Après 12 jours de navigation riche d'aventures en tous genres, notre navire accosta. Les familles étaient sur le quai pour accueillir les leurs. Le voyage est encore long mais souviens-toi des conseils du capitaine, mets-les en pratique et tu arriveras à bon port. Eric, ton commandant de bord dévoué.

Salut à tous !
Nous embarquâmes le mercredi 30 Juin à bord du célèbre navire : «La Diglette».
Nous avions tous confiance en notre Capitaine Jésus, sûrs qu'Il nous avait préparé plein de bonnes choses. Après une courte escale le samedi 3 Juillet, mon frère et moi montâmes à bord. Je remercie le Seigneur de Sa présence, et de ce qu'Il a permis que chacun puisse se débarrasser de ses bagages inutiles. Déchargez-vous sur Lui de tous vos soucis. Moïse O

Je voudrais remercier tous les moniteurs, monitrices et le chef, car c'est grâce à eux que j'en suis là. Je suis très heureuse et me sens enfin bien dans la peau, car j'ai pu rencontrer Dieu avec leur aide. J'espère que beaucoup de gens vivront la même chose.
Sarra L.

Cette année au camp d'ados, nous avons commencé un voyage merveilleux. Difficile et périlleux, il faut l'avouer, mais tellement fantastique... Ce voyage, même le «Club Med» ne peut vous le proposer, et nous nous sommes embarqués vers une direction qu'aucune compagnie maritime ne peut vous offrir... Cette année, nous avons mis le «Cap sur la VIE»... Voyage périlleux et difficile, je vous le disais, car si vous n'êtes pas vigilants, vous risquez à tous moments d'échouer, de vous perdre, ou pire encore, de sombrer... Pour éviter de telles catastrophes, vous devez vous assurer un bon équipage. Il vous faut un bon capitaine... un capitaine qui vous amènera à bon port, un capitaine capable de vous aider en cas de pépins, un capitaine sûr. Le seul répondant à ces critères, c'est le Seigneur. Pour mener à bien votre voyage, vous devez le choisir comme capitaine et non comme bouée de sauvetage... Il vous faudra emmener dans vos bagages que l'essentiel, et suivre les bons courants et les bons vents... Voilà bien des règles à suivre qui vous demanderont sans doute beaucoup de sacrifices, mais croyez- moi, cela en vaut la peine... Je suis de celle qui a sacrifié beaucoup de choses pour faire ce voyage, mais maintenant que j'y suis, je suis fermement décidée à aller jusqu'au bout malgré que la route soit encore longue... mais lorsque je me sens faiblir, je n'hésite pas à m'écrier : «MONT JOIE, SAINT DENIS, QUE TREPASSE SI JE FAILLIS...» et je repars avec encore plus d'assurance. Alors : qui m'aime me suive... (pas tous à la fois...) Merci à vous tous et à la prochaine peut-être... okay? Hube...(Vinciane) I

Salut ! C'est moi, Alisson. Tout le monde a tendance chanter cette chanson de Jordi pendant tout le camp' Et surtout Geneviève et Sabrina". Ce camp fut très chouette malgré que nous sommes arrivés en retard (ma sœur et moi ). Le hyke, génial! 15, 20 ou 25 km; il faut l' faire! Crevant, mais on s'est bien amusé. Et en peu de temps en plus, sauf bien sûr Michelle et Sabrina qui sont arrivées plus de 2 heures après les autres ! Le thème était très chouette "Cap sur la vie". Raconté par les monos à 10 h 1 tous les matins. Ils nous ont beaucoup apporté et nous ont expliqué comment avoir la vi e éternelle et marcher dans le droit chemin grâce aux 3 balises de Christian: 1. Le Saint-Esprit 2. Les circonstances 3. Le plus important : "Lire la Bible tous les matins" ! C'est indispensable et nécessaire pour la vie spirituelle. Salut, à l'année prochaine! Alisson
Ce camp était super; les jeux, les leçons, les monos... tout, tout, tout était génial. Si vous n'avez jamais été à ce camp, vous devriez venir... vous n'allez pas vous embêter. Ketsia