Articles - 1990 - Camps d'ados de l'Eglise Apostolique de Belgique



Plus d’infos

Jean-Luc JOTTERAND
Rue de l'Avedelle, 93
7190 Ecaussinnes
GSM : +32 (0) 473 52 96 00
Messagerie : ados@camps-eab.be

Articles

1990 - Carlsbourg (Institut St Joseph)

Lieu : Plaine Saussure de Carlsbourg
Dates : du 2 au 14 juillet 1990

Equipe : Karl et Patou Bamps, Françoise Steux, Dominique De Preter, Charlotte Dieka, Christian et Sylvain Hermand, Albert et Christiane Leclercq, Eric Maréchal, Michelle Wright, Micaël Parker
Thème : « COURS VERS LE BUT »
Jeu missionnaire : Torche de joie
Faits marquants :
C’était sympa ce camp d’Ados, super chouette la spéléo et tout. et tout… A bientôt. Jonathan D.

COURS VERS LE BUT
Depuis les temps reculés, la course a toujours eu sur les humains un attrait particulier. Les Grecs particulièrement en avaient fait l'une des épreuves majeures de leurs célèbres jeux. La Bible utilise la course comme, le belle image de notre vie chrétienne, elle nous appelle à avoir, comme les sportifs, les yeux fixés sur un but nouveau: à savoir Jésus et la récompense qui Lui est associée. Quel honneur pour des sportifs d'être appelés sur le terrain afin de courir, de même quel honneur et quelle joie de savoir que Jésus nous appelle tous à cette course. Nous avons aussi vu ensemble, lors de nos rencontres matinales au camp, que le coureur devait être prêt à sacrifier des choses pour être le meilleur. Il le fait avec sérieux parce qu'il sait que le résultat en dépend. L'entraînement de chaque partie du corps; des muscles en bonne santé; une bonne circulation du sang sont le secret d'un corps sain. De même, une vie de prière et de louange, une discipline de la Lecture de la Bible et une attitude ferme envers la tentation sont aussi le secret d'une vie chrétienne saine. Beaucoup d'obstacles sont à surmonter par le sportif: des manquements intérieurs, des tentations de se doper, un manque d'ambition, des blessures corporelles ou autres; de même dans la vie chrétienne, bien des obstacles nous empêchent de courir librement pour notre Seigneur. N'oublions pas! Un seul remporte le prix dans les Jeux, mis pour nous chrétiens, courons de manière à remporter le premier prix ! Albert

Le camp était très chouette. Le thème, très bien choisi, était: "Cours vers le But", cela nous a permis de nous remettre en forme dans notre course spirituelle et aussi physique avec le jogging tous les matins ! J’ai bien aine la spéléo car ne suis pas resté coincé cette année-ci ! En résumé, nous nous saines bien amusés cette armée encore, et j'espère que cela pourra encore se faire pendant plusieurs années. Salut et à l'année prochaine. Frédéric J

Salut tout le monde ! Vous vous rappelez de moi, j'espère, c'est Vinciane. Ah oui, là on peut dire que l'on s'est bien éclaté. Le jeu des Croisades : super ! Le jeu de nuit : indescriptible, le rallye : à vous couper le souffle et bien d'autres... Bref, on s'est bien amusé et je compte sur vous pour revenir l'année prochaine. Bye bye... Vinciane

Un rallye impossible ! Au camp d'Ados, nous avons participé à un rallye en équipe. Bien entendu, il ne durait pas des jours, mais quand même une nuit. Ce soir-là, les monos ne manquèrent vraiment pas d'imagination. On tire au hasard et, hop en voiture et tout est impeccable. Pas faciles les questions, ou plutôt, pas facile d'entretenir une voiture. Ils nous prenaient vraiment pour de petits génies de la mécanique. Les conducteurs agrippés à leur volant à chaque poste, quand on devait descendre, à peine remontés dans la voiture, que notre conducteur redémarrait aussitôt. Bref, pour vous dire que c'était un rallye de fou ! Attention âmes sensibles : s'abstenir. Geneviève et Chiny
Salut à tous ! Le Camp d'Ados 1990... Rien que ces quelques 4 petits mots sont éloquents. Je ne sais que dire, tellement le choix est vaste en moments merveilleux. Entre jouer les croisés, marcher le temps d'un hike ou suivre une piste dans une île d'Océanie (le tout dans la brousse Ardennaise), j'ai du mal à choisir. Les réunions aussi étaient riches en la présence de notre Seigneur. Lui non plus n'avait pas manqué le rendez-vous. Et... à propos de rendez-vous, je vous le fixe, je ne sais pas encore où, en 1991 ! Bisous. Catherine