Articles - 1992 - Camps d'ados de l'Eglise Apostolique de Belgique



Plus d’infos

Jean-Luc JOTTERAND
Rue de l'Avedelle, 93
7190 Ecaussinnes
GSM : +32 (0) 473 52 96 00
Messagerie : ados@camps-eab.be

Articles

1992 - Carlsbourg (Institut St Joseph)

Lieu : Institut St. Joseph à Carlsbourg
Dates : du 30 juin au 13 juillet

Thème : « A Contre Courant »
Animateurs : Albert & Christiane L., Éric & Michelle M., Dominique D. , François DL , Charlotte D. , Sylvain H., Micaël P. , Jean-Luc J. , Christine H. , Yves M. , Lesley P. , Rico C., Danielle W.

Faits Marquants :
Pendant que Freddy Mercury et Monserrat Caballé s'époumonaient à chanter Barcelona, Barcelona, les Ados, eux, passaient une à une les épreuves athlétiques... en route vers un podium olympique.
Parmi les nouveautés de cette année-là, on notera une des idées originales: transformer le récit du voyage du pèlerin, de John Bunyan, en jeu où chaque Ado partait vers la Terre Promise.
Le jeu missionnaire fut particulièrement touchant: l'histoire met en scène de jeunes américains qui ont tout lâché pour apporter l'Évangile aux tueurs de la forêt vierge. Le revivre avec les Ados au travers d'un jeu restera gravé dans les mémoires.
PS: Le thème de ce camp marqua les esprits au point que, quelques années plus tard, un groupe de jeunes à Anderlecht (Bruxelles) allait le choisir comme identité: « A CONTRE COURANT. »
Pour y retourner, ne pas oublier :
Sa Bible-survie et son bâton de Pèlerin.

ÉCHOS CARLSBOURG
Hello ! Quelques nouvelles du camp d'ados: c'était un camp super. Une bonne ambiance régnait entre les ados et les monos. Et maintenant un petit survol de nos activités tous les jeux étaient géniaux mais certains crevants, comme par exemple la journée kayak après le hyke. Enfin, ce n'est qu'un petit détail.

Quelques mots sur la journée missionnaire. Nous sommes partis en Amazonie chez les Aucas pour leur parler de Jésus. Au début de la piste chaque équipe se faisait attaquer par une bande de sauvages et à la fin de la piste, on les retrouvait mais cette fois-ci convertis et très hospitaliers, ils nous invitaient chez eux pour boire une de leurs préparations très spéciales "l'eau de feu". C'était une mixture vraiment infecte préparée par Christiane sous les quelques conseils précieux de Lesley, mais à part ça, c'était super. Et maintenant, le jeu tant attendu de tout le monde : le jeu de nuit. Celui-ci consistait à nous rendre en Libye pour récupérer les pièces de la bombe atomique que le Colonel Kadafi voulait construire. La première partie était un jeu d'approche où nous devions nous diriger par les coups de sifflet lancés par un mono. Arrivés presque à la frontière libyenne, les moniteurs nous attendaient, essayant de nous reconnaître au moyen des lampes de poche et prenaient plaisir à nous jeter des pétards (certains ados en savent quelque chose). La deuxième partie, nous devions nous diriger à l'aide de fluos placés sur les arbres et récupérer les pièces de la bombe atomique. Certaines équipes ont réussi à se perdre. Mais après cela, un bon bol de soupe nous attendait au camp. Bien sûr, le camp, ce n'est pas seulement des jeux, mais aussi des moments de partage sur un thème que l'on suit avec des histoires bibliques durant tout le camp. Cette année, le thème était :"A contre-courant". Une des leçons était le baptême du Saint-Esprit et c'était encourageant de voir les ados qui ont soif de connaître le Seigneur plus personnellement. Alors si ça vous emballe, inscrivez-vous l'année prochaine. Ciao ! Esther


Cette année encore, le camp d'ados fut une réussite, normal j'y étais ! ! Mais c'est aussi grâce à des ados motivés, des monos dynamiques, des cuistots ...inqualifiables et au Seigneur toujours présent. Grâce à tout cela nous avons eu des activités «démentielles» telles que les Jeux Olympiques, où chacun de nous a su valoriser ses exploits; le jeu de nuit (je cherche toujours la personne qui m'a marché dessus durant le jeu d'approche); le bowling, où une équipe de deux nanas (Daphné et moi-même) a écrasé tout le monde avec leurs «strike». Le hike, disons promenade pour ceux qui étaient avec moi... Il est impossible de résumer 13 jours de camps en quelques lignes, alors je vous donne rendez-vous en juillet '93. Ciao - Bisous à vous tous - Vinciane

Chers amis,

Même si cela a été mon dernier camp. je l'ai trouvé super. Le thème du camp, c'était " A contre-courant ". C'est vrai que c'est dur, mais avec Dieu tout nous est possible. Cette année nous avons fait les Jeux Olympiques. Les jeux ont été très chouettes et fort fatiguant. Bravo à la cuisine et aux monos. Et toutes mes félicitations pour les prix et les médailles. Que Dieu vous bénisse tous. Stéphanie S.

A CONTRE COURANT
Le poisson qui se laisse entraîner par le courant de la rivière choisit la facilité, les obstacles qu'il rencontre sont peu nombreux, il n'a pas besoin de dépenser beaucoup d'énergie pour avancer car l'eau le porte, au fur et à mesure qu'il avance la rivière s'élargit, de plus il est bien entouré car la majorité de ses amis vont dans le même sens que lui. Il existe un autre type de poisson qui remonte le courant. Ce poisson se heurte à plusieurs difficultés: remonter le courant n'est pas facile et la rivière se rétrécit de plus en plus, il a quelques amis qui remontent le courant avec lui, mais il y en a peu, et il gêne la descente des autres poissons qui essaient de lui faire faire demi-tour. Cette rivière est l'image de la vie terrestre. Remonter le fleuve à contre courant mène à la vie et le descendre mène à la mer qui représente la mort pour un poisson d'eau douce. La majorité des gens préfèrent prendre le chemin de la vie lorsqu' ils sont conscients de la situation, mais personne n'a la force nécessaire pour y arriver. Cependant la situation n'est pas désespérée. Ne vous conformez pas au siècle présent ...(Rom 12:2) Ce verset nous commande de ne pas nous laisser emporter par le monde, mais la volonté seule, ne suffit pas. Il existe une seule personne qui puisse nous donner l'espoir car Lui a été à contre-courant pendant toute sa vie sans faillir: c'est Jésus-Christ. Il nous donne la force d'aller à contre courant si nous voulons accepter le salut qu'il nous offre et nous soumettre à son autorité. En mourant à nous-mêmes pour revivre avec Christ, nous pourrons expérimenter la victoire sur le monde. Tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde.(1 Jean 5:4) Dirlo